BIOGRAPHIE MATHIEU LAMBOLEY

Mathieu Lamboley

 

Pianiste et compositeur Mathieu LAMBOLEY commence ses études musicales à l’age de 7 ans. En 1998 il entre en piano au Conservatoire régional de Paris dans la classe de Olivier Gardon où il obtient un 1er prix à l’unanimité. C’est à ce moment qu’il décide de consacrer sa vie à la musique.

Il intègre ensuite le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSMDP) dans deux cursus , Piano et écriture , et fini son parcours musical avec 5 premiers prix (Harmonie, Contrepoint, Fugue et Forme, Orchestration, Piano) obtenant ainsi les Diplômes de Formation Supérieure mention très bien en Piano, Ecriture et Orchestration. Il sera l’élève des pianistes Michel Beroff, Eric Lesage, Brigitte Engerer, Olivier Gardon, Yves Henry ou encore Denis Pascal.

A la fin de ses études en 2003, il choisit de se perfectionner en orchestration avec Guillaume Connesson , ce qui lui donnera le goût et l’aptitude pour l’écriture orchestrale, et lui permettra d’être notamment l’orchestrateur de compositeurs de musiques de film comme Grégoire Hetzel, avec Conte de Noël de Arnaud Desplechin, Amitiés maléfiques, les amants du flore, Complice, l’insurgée.

Parallèlement à son apprentissage pianistique Mathieu Lamboley compose depuis l’age de 11 ans. Ses premières pièces, principalement pour piano sont influencées par le répertoire impressionniste comme Debussy, Ravel. Le style de ses compositions s’enrichira grâce aux enseignements de maîtres comme Thierry Eschaich, De Crepy, Raynaud, et dès ses vingt ans il se diversifie en écrivant pour des formations plus riches (quatuors, quintette, trios).

Parallèlement à son apprentissage pianistique Mathieu Lamboley compose depuis l’age de 11 ans. Ses premières pièces, principalement pour piano sont influencées par le répertoire impressionniste comme Debussy, Ravel. Le style de ses compositions s’enrichira grâce aux enseignements de maîtres comme Thierry Eschaich, De Crepy, Raynaud, et dès ses vingt ans il se diversifie en écrivant pour des formations plus riches (quatuors, quintette, trios).

Il constitue ainsi son catalogue classique aujourd’hui de plus de cinquante œuvres dont un opéra (les 13 songes d’une étoile) , 2 opérettes , diverses pièces pour piano, trio (création salle cortot 2006), quintette.

2004, Mathieu LAMBOLEY étudie à la Guidhall School of Music of London la direction d’orchestre avec Alan Hanzeldine et dirige à cette occasion diverses formations symphoniques.

Au festival Barbican à la Guidhall il jouera et dirigera du piano deux concertos de Mozart. La même année il écrit sa première musique de film, Les oreilles n’ont pas de paupières d’Étienne CHAILLOU, film d’animation qui reçoit le Grand Prix pour la meilleure bande originale au festival d’Aubagne 2005.

Dès lors Mathieu Lamboley choisit de se consacrer à la composition de musique pour films, pièces de théâtre et chansons, sans sacrifier son activité pianistique, part indissociable de sa vie musicale, qui l’enrichie pour la création. Il sera Lauréat du concours international de piano Dvorak à Prague en 2000.

En 2005 il est sélectionné par l’ASCAP pour participer au Film music workshop 2006 à Los angeles, ce qui lui permet d’enregistrer et diriger une de ses pièces symphonique avec l’orchestre de Hollywood. Il rencontrera à cette occasion Hans Zimmer et James Newton Howard qui l’encouragent dans la composition pour films. Mathieu Lamboley participe également à la masterclass dirigée par Eric Demarsan au festival d’Auxerre 2008 et Emergence 2005 parrainé par Philippe Rombi.

Aujourd’hui Mathieu Lamboley partage sa vie entre les concerts en France ou à l’étranger, en récitals, quatuors, concerts littéraires, et l’écriture de musiques pour film pièces de théâtre, comédie musicales, chansons. Il présente actuellement une filmographie regroupant des dizaines de documentaires pour Arte notamment, des courts métrages, un long métrage étranger, un moyen métrage. Au théâtre, les comédies musicales À chacune son chacun et Deux filles en aiguilles, Prix jeunes talents 2004, et la pièce de théâtre Sous rire.





30/03/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 42 autres membres